5 févr. 2016 Villeneuve d'Ascq (France)

« Traduction & Qualité 2016 » : corpus & qualité

« Traduction & Qualité 2016 » : corpus & qualité

Vendredi 5 février 2016, Université C. de Gaulle Lille 3

Salle des Colloques, Maison de la Recherche, 9h

affiche.JPG 

 

There are three issues that are important when it comes to translation: quality, quality and quality.”

(Depraetere 2011 : 1)

Cette journée d’études consacrée à l’épineuse question de la qualité des traductions fait suite aux quatre journées d’études organisées en 2008, 2010, 2012, et 2014. Cette cinquième édition sera consacrée au lien entre l’utilisation de corpus électroniques (monolingues ou multilingues, comparables ou parallèles, sous forme de mémoires de traduction exploitables dans le cadre d’un logiciel de TAO ou à exploiter à l’aide de concordanciers, utilisés dans le cadre de la traduction automatique…) et la qualité des traductions. Il s’agit de réfléchir sur l’apport des corpus pour l’amélioration de la qualité des textes traduits (outils d’aide au moment de la prise de décision), mais aussi comme outils d’évaluation de la qualité.

Ce lien entre corpus et qualité n’est pas consensuel. Bien que les corpus se cachent derrière de nombreux outils utilisés par les traducteurs aujourd’hui (mémoires de traduction au sein des logiciels de TAO, moteurs statistiques de Traduction Automatique, mais aussi mini-corpus spécialisés), le lien avec la qualité n’est pas évident. Qu’il s’agisse de corpus comparables ou parallèles, rares sont les traducteurs ayant conscience des corpus à la base de logiciels ou de sites internet très utilisés comme www.linguee.com. De la même manière, le lien entre les études situées dans le champ de la traductologie de corpus (corpus-based translation studies en anglais), pourtant très prolifiques depuis les années 1990, est tout sauf naturel. L’idée que les outils de la traductologie de corpus, comme la mesure de différences intra-langagières entre langue originale et langue traduite, puissent être utilisés afin de mesurer et d’améliorer la qualité des traductions ne fait pas consensus, loin s’en faut. L’objectif de cette journée d’études est de rassembler différents intervenants (enseignants-chercheurs mais aussi concepteurs et utilisateurs de corpus comme outil d’aide à la traduction) afin de montrer comment il peut être possible d’associer utilisation des corpus et qualité des traductions.

La journée d’études abordera 3 thématiques : (i) corpus et enseignement ; (ii) corpus et langue de spécialité ; (iii) corpus et outils de TAO/TA.

Intervenant.e.s :

Corpus & Enseignement

-          Cécile Frérot (Université de Grenoble)

-          Bert Cappelle, Gert de Sutter, Rudy Loock, Koen Plevoets (Universités de Gand et de Lille 3)

-          Ana Frankenberg Garcia (University of Surrey)

Corpus & LSP

-          Natalie Kübler (Université Paris-Diderot)

-          Adriano Ferraresi (Università di Bologna)

-          Giuditta Caliendo, Antonio Compagnone (Université Lille 3, Université de Naples Federico II)

Corpus & outils de TAO/TA

-          Pierre Bernassau (société  SYSTRAN)

-          Maria Rzewuska-Waligora (DGT, commission européenne)

-          Hanna Martikainen, Julia Ive (Université Paris-Diderot, LIMSI-CNRS)

 

Organisation/Financement : Laboratoire “Savoirs, Textes, Langage” (STL) du CNRS (UMR 8163) 

Contribution financière de l’UFR des LEA

 

Contacts :

Rudy Loock (rudy.loock@univ-lille3.fr)

Justin Duquesnoy (justin.duquesnoy@univ-lille3.fr)

 

Page web : https://traduction2016.sciencesconf.org/

Réseaux sociaux : #TQ2016  

e
Personnes connectées : 1